Violences policières : le député Bruno Questel veut "avoir un échange serein" avec Gérald Darmanin lors de son audition par la commission des lois

Le ministre de l'Intérieur doit être entendu lundi par la commission des lois de l'Assemblée nationale en fin de journée.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le député LREM Bruno Questel à l'assemblée nationale, le 27 juillet 2020 (photo d'illustration). (JACQUES DEMARTHON / AFP)

"Ce qu'on souhaite, c'est avoir un échange serein", affirme, dimanche 29 novembre sur franceinfo, le député La République en marche Bruno Questel, à propos de l'audition lundi de Gérald Darmanin à l'Assemblée nationale. Le ministre de l'Intérieur doit être entendu par la commission des lois à 18h15 "sur les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre ont eu recours à la force lors de différents événements survenus à Paris depuis la manifestation du 17 novembre 2020" contre la proposition de loi sur la "sécurité globale".

"L'homme adapté pour exercer cette fonction"

Au cours des derniers jours, le débat sur les violences policières est relancé avec notamment les images de l'évacuation violente de migrants à Paris, le 23 novembre, et celles du passage à tabac du producteur de musique, diffusées le 26 novembre. Bruno Questel veut interroger Gérald Darmanin "sur la manière dont il entend traiter et anticiper et le cas échéant travailler d'une manière générale pour que la police, dans son ensemble, soit tenue à l'écart de tels débordements ou comportements"

Le membre de la commission des lois renouvelle toutefois sa confiance au ministre de l'Intérieur, considérant que Gérald Darmanin "est tout à fait l'homme adapté pour exercer cette fonction".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.