Cet article date de plus d'un an.

"Nous avons besoin d'ordre et d'autorité", Xavier Bertrand interpelle Emmanuel Macron

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, était l'invité jeudi du "8h30 franceinfo".

"Il faut renforcer les moyens de la police et de la gendarmerie, des forces de sécurité intérieure", a déclaré jeudi 6 février sur franceinfo Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France. Au-delà du terrorisme, "personne n'avait eu en France les rues en proie à de telles insurrections".

Les Français veulent plus de sécurité estime Xavier Bertrand qui a rappelé Emmanuel Macron à l'ordre : "Je vous le dis monsieur le président, vous êtes le garant de nos institutions et dans notre pays nous avons besoin d'ordre et d'autorité."

"Impunité zéro"

Emmanuel Macron a annoncé la création de 10 000 postes de gendarmes et de policiers supplémentaires. "J'approuve", a déclaré Xavier Bertrand qui regrette dans le même temps "une baisse du budget consacré aux moyens."

Le président de la région Hauts-de-France critique également le nombre élevé de peines non exécutées, entre 90 000 et 110 000 selon lui. Même s'il reconnaît que ce "n'est pas la seule solution", les plus dangereux doivent "aller en prison", a-t-il insisté. "Il faut des centres éducatifs fermés pour les mineurs délinquants, continue le président de la région Hauts-de-France. Il ne faut plus qu’on ait le sentiment que quand on est condamné on n’exerce pas sa peine. J’attends du chef de l’État qu’il donne des instructions claires à Mme Belloubet pour qu’il y ait une politique pénale sur l’application des peines et une impunité zéro".

"Tee-shirt LBD" à Angoulême

Enfin Xavier Bertrand a enfin qualifié "d'insulte aux forces de l'ordre" le fait pour Emmanuel Macron de poser au Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême, le 30 janvier, avec un tee-shirt sur lequel on voit un fauve éborgné avec la mention "LBD 2020", une référence claire aux violences policières.

Le président de la République a déclaré être opposé au message porté par ce tee shirt et rappelé son soutien aux forces de l'ordre. "Il doit être clair. Dans ces conditions-là, il ne pose pas avec le tee shirt, critique Xavier Bertrand. Imaginez ce qu'ont ressenti les forces policières. Une forme de mépris, le sentiment que le président s'affichait avec ceux qui reprochaient les violences policières."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.