Forces de l'ordre : le témoignage d'un journaliste infiltré

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Forces de l'ordre : le témoignage d'un journaliste infiltré
France 2
Article rédigé par
H. Puffeney, A. Jacquet, M. Félix, A. Locascio, J.-M. Peyrroux - France 2
France Télévisions

C’est un témoignage qui fait énormément de bruit, celui du journaliste Valentin Gendrot qui a infiltré un commissariat pendant six mois. Il raconte tout dans un livre : le manque de moyens, les conditions de travail et les violences policières.

Le nom de Valentin Gendrot traverse la France depuis quelques jours. Ce journaliste a infiltré la police durant deux ans dont six mois au sein d'un commissariat parisien en tant qu’adjoint de sécurité. Il témoigne désormais dans un livre de tout ce qu’il a vu. Ainsi, on apprend que lors d’une intervention, Valentin Gendrot a été témoin d’une bavure policière où un policier a violenté un adolescent.

Le manque de moyens de la police

"On demande aux adolescents de couper le son de leur enceinte. Ils le font. Puis on va procéder à leur contrôle. Dix minutes plus tard, un des adolescents, après avoir été frappé en bas de chez lui et devant ses amis, est tabassé dans la voiture", témoigne-t-il. Le journaliste rappelle toutefois qu’une majorité de policiers ne sont pas violents et racistes. Il met également en lumière le manque de moyens dont souffrent les forces de l’ordre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.