Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Règlement de comptes à Marseille : "Complément d'enquête" vous montre la vraie vie des "Experts"

Vous les avez vus dans les séries télé, "Complément d’enquête" vous montre la vraie vie de ces hommes et femmes en blanc. A Marseille, deux "Expertes" de la police technique et scientifique ont une scène de crime à faire parler.

Un linceul blanc. Des dizaines d'impacts de balles. C'est un règlement de comptes. Le deuxième depuis le début de l'année. Dans la nuit marseillaise, des silhouettes, blanches elles aussi, sont entrées en scène... de crime. Combinaisons intégrales, masques et surchaussures, ce sont les experts de la police technique et scientifique (PTS). Leur priorité : identifier la victime, abattue il y a un peu plus d'une heure. "Complément d'enquête" a suivi deux de ces expertes.

Quadriller une scène de crime

Camille, 29 ans, commence par relever l'empreinte de chacun des doigts de ce jeune homme pour le moment inconnu. Une procédure systématique dans ce genre d'affaire, même dans le cas où une pièce d'identité est trouvée sur le corps. Les empreintes sont aussitôt envoyées en analyse.

En attendant le résultat, Camille quadrille la scène pour ne manquer aucun indice. A l'aide de "cavaliers" (des cônes en plastique) jaunes, elle matérialise la position de chacune des 48 douilles retrouvées au sol. Mais pas seulement... La moindre trace de sang est aussi indiquée par un cavalier. En tout, 54 seront posés ce soir-là. La distance entre chacun d'entre eux est également mesurée, pour pouvoir établir un plan précis des lieux.

De son côté, Caroline, 34 ans, photographie la scène de crime dans les moindres détails. Elle réalise ensuite les premiers prélèvements d'ADN, étape incontournable dans les enquêtes criminelles.

En France, ces experts ne sont que 3 500

Le lendemain, on retrouve les deux techniciennes du crime dans leur petit bureau de L'Evêché, le célèbre hôtel de police de Marseille situé près du port. Elles reprennent les constatations de la nuit pour tenter d'établir le scénario précis du règlement de comptes. Caroline a 350 photos à classer et une vue en 3D à réaliser. Chaque élément de la scène de crime, visualisable à 360 degrés avec ses alentours immédiats, sera rattaché à une photo accessible d'un simple clic. 

Pendant ce temps, Camille modélise un plan de la scène de crime destiné aux enquêteurs et aux magistrats. En cas de reconstitution à la demande du juge, il permettra, si besoin, de replacer tous les cavaliers.

Ces experts sont peu nombreux. En France, ils sont 3 500 – moins de 3% de l'effectif total de la police. Les séries télé les ont rendus célèbres, mais la réalité ressemble-t-elle à la fiction ? "Ils sont armés, et en vingt-quatre heures c'est résolu. Nous, ça prend des mois, sourit Caroline. Et c'est pas les mêmes moyens... du tout ! C'est pas qu'on roule en Kangoo, mais presque..."

Extrait de "Les Experts : Marseille", un reportage diffusé dans "Complément d'enquête" le 21 février 2019.

CAPTURE D\'ÉCRAN \"COMPLÉMENT D’ENQUÊTE\" / FRANCE 2. Règlement de comptes à Marseille : \"Complément d\'enquête\" vous montre la vraie vie des \"Experts\"
CAPTURE D'ÉCRAN "COMPLÉMENT D’ENQUÊTE" / FRANCE 2. Règlement de comptes à Marseille : "Complément d'enquête" vous montre la vraie vie des "Experts" (CAPTURE D'ÉCRAN "COMPLÉMENT D’ENQUÊTE" / FRANCE 2)