Seine-Saint-Denis : un gendarme proviseur adjoint dans un lycée de Stains

Au lycée Maurice Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis), le nouveau proviseur adjoint est un ancien gendarme. Sa nomination pour la rentrée passe très mal au niveau des parents d'élèves et des professeurs.

FRANCE 2

C'est une nomination qui suscite incompréhension et colère chez les 1 200 élèves du lycée Maurice Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis). Lundi 5 novembre au matin a été marqué par l'arrivée d'un nouveau proviseur adjoint, directement recruté chez les gendarmes. "Ça nous fait passer plus pour des délinquants que pour des élèves qui veulent simplement étudier", s'indigne l'un des lycéens.

Une démarche encouragée par le ministère de l'Éducation nationale

Ce personnel de direction étant un ancien gendarme, c'est la réponse du rectorat de Créteil à la suite des violences survenues en mars dernier aux abords de l'établissement. À l'époque, un élève avait été grièvement blessé sur le parvis. Un parvis occupé, lundi 5 novembre, par des enseignants en grève, qui dénoncent une mesure inadaptée, alors qu'ils réclamaient depuis des mois des moyens renforcés. Une expérimentation également dénoncée par les élus locaux, mais encouragée par le ministère de l'Éducation nationale qui souhaite multiplier ce genre de recrutement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Au lycée Maurice Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis), le nouveau proviseur adjoint est un ancien gendarme. Sa nomination pour la rentrée passe très mal au niveau des parents d\'élèves et des professeurs.
Au lycée Maurice Utrillo de Stains (Seine-Saint-Denis), le nouveau proviseur adjoint est un ancien gendarme. Sa nomination pour la rentrée passe très mal au niveau des parents d'élèves et des professeurs. (FRANCE 2)