Sécurité : un rapport du Sénat pointe l'épuisement moral des policiers

Un rapport du Sénat sur la sécurité intérieure souligne le mal-être croissant chez les forces de l'ordre.

Démotivation, perte de sens, malaise, les forces de l'ordre traversent une crise, c'est la conviction des sénateurs, après six mois d'enquête sur le terrain. Rythme pénible, horaires décalés, un week-end sur cinq seulement en famille, autant de facteurs de déséquilibre psycho-sociaux qui expliquent en partie un taux de suicide supérieur de 36% au reste de la population. Les forces de l'ordre croulent sous le travail. Les parlementaires ont recensé plus de 22 millions d'heures supplémentaires non récupérées et non indemnisées.

Un seul point positif

Le matériel est aussi à bout de souffle, 10% des voitures ont plus de 10 ans de service. Les locaux sont délabrés, parfois insalubres, indignes d'accueillir du public. Les policiers doivent composer souvent avec du matériel informatique hors d'âge alors que dans le même temps, les procédures administratives ne cessent d'augmenter. Seul point positif : le budget d'équipement personnel qui s'élève à 150 millions d'euros cette année. 2 000 euros sont donc consacrés à l'équipement de chaque policier. Ainsi 60% ont déjà reçu un gilet pare-balles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers municipaux, le 3 mai 2018 à Valenciennes (Nord).
Des policiers municipaux, le 3 mai 2018 à Valenciennes (Nord). (MAXPPP)