Sécurité : la police veut s'équiper de drones

À quelques mois de l'Euro, les forces de l'ordre réfléchissent à l'amélioration de la sécurité du pays. Mais déjà, des voix hostiles se font entendre. Le point avec France 3.

FRANCE 3

La préfecture de police de Paris pourrait choisir d'utiliser des drones. Des drones silencieux, maniables, programmables pour sillonner plusieurs rues et qui pourraient surveiller des manifestations ou des grands événements. Aux manettes ? Des pilotes agréés par la Direction générale de l'aviation civile. Lors des attentats en Belgique, les forces antiterroristes avaient utilisé des drones.

La CNIL saisie

Voilà qui pourrait aussi devenir un atout pour la police française. "Pour les endroits difficiles à surveiller, cela permettrait d'avoir une vue d'ensemble ou de cibler", explique Loïc Travers, du syndicat Alliance de la police nationale. Mais déjà, des voix hostiles se font entendre. Car le cadre juridique existe : il est interdit de survoler la foule ou un rassemblement de personnes. D'autres redoutent encore la surveillance généralisée à l'insu des citoyens. Et sur ce dossier, la CNIL va être saisie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tient un drone, à Dijon (Côte-d\'Or), le 6 août 2015.
Un homme tient un drone, à Dijon (Côte-d'Or), le 6 août 2015. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)