Policier tué à Avignon : les syndicats de police appellent à une "marche citoyenne" à Paris le 19 mai

L'intersyndicale a par ailleurs décidé de suspendre sa participation au "Beauvau de la sécurité", le 17 mai prochain.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des policiers sécurisent la rue où un brigadier a été tué à proximité d'un point de trafic de drogue, à Avignon (Vaucluse), le 5 mai 2021. (CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

L'intersyndicale de la police a appelé, jeudi 6 mai, à une "marche citoyenne" le 19 mai à Paris pour rendre hommage au brigadier tué mercredi à Avignon. Un premier hommage à Eric Masson est prévu dimanche, dans cette ville du Vaucluse. Dans une démarche quasi inédite, l'ensemble des organisations syndicales, allant d'Alliance à Unité SGP Police, aux syndicats des commissaires et des officiers, à ceux des personnels administratifs en passant par ceux de la police scientifique et technique, ont décidé de ces actions communes lors d'une visioconférence jeudi après-midi, ont expliqué à l'AFP plusieurs participants.

Mercredi 5 mai en fin d'après-midi, le brigadier Eric Masson, 36 ans, a été tué par balle sur un point de deal, dans le centre d'Avignon. Ses collègues avaient riposté, mais sans parvenir à arrêter le tireur. Ce dernier était toujours en fuite, jeudi dans la soirée. La mort de ce policier de 36 ans, après celle fin avril de Stéphanie Montfermé, fonctionnaire administrative tuée lors d'une attaque au commissariat de Rambouillet, a plongé l'ensemble de la police dans la stupeur et la colère.

Jeudi matin, le ministre de l'Intérieur a organisé une visioconférence avec les syndicats de police, pour les assurer de son soutien et leur promettre de les recevoir en présentiel la semaine suivante.  Mais les syndicats ont décidé pour l'instant de ne pas participer le 17 mai au "Beauvau de la sécurité". Les tables rondes au ministère de l'Intérieur devaient reprendre à cette date, avec au programme la question du maintien de l'ordre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.