Cet article date de plus de trois ans.

Police municipale : la course à l'armement

Publié
Durée de la vidéo : 4 min.
Police municipale : la course à l'armement
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les attentats ont poussé de nombreuses mairies à suréquiper les policiers municipaux.

En patrouille, les policiers municipaux sont de plus en plus armés. Gilets pare-balles, tasers et même pistolets automatiques, il est difficile désormais de les différencier de la police nationale. Certaines villes poursuivent cette course à l'armement quand d'autres refusent d'y céder. Avec 550 agents, Nice (Alpes-Maritimes) est le laboratoire de la police municipale en France. L'armement des policiers est une mesure logique pour de nombreux Niçois.

44% des policiers municipaux portent une arme à feu

En France s'est une tendance lourde, 44% des policiers municipaux portent une arme à feu. En 2012, ils n'étaient que 35%. Certaines communes ne s'arrêtent pas à l'armement. Près de Lyon (Rhône), des drones de surveillance sont expérimentés. Certaines communes refusent cette course à l'armement. C'est le cas de Nantes (Loire-Atlantique), 300 000 habitants. Cette année, la ville a néanmoins recruté 20 agents supplémentaires. Aujourd'hui la France compte près de 22 000 policiers municipaux, c'est 2 000 de plus qu'il y a quatre ans.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.