Police municipale : la course à l'armement

Les attentats ont poussé de nombreuses mairies à suréquiper les policiers municipaux.

FRANCE 2

En patrouille, les policiers municipaux sont de plus en plus armés. Gilets pare-balles, tasers et même pistolets automatiques, il est difficile désormais de les différencier de la police nationale. Certaines villes poursuivent cette course à l'armement quand d'autres refusent d'y céder. Avec 550 agents, Nice (Alpes-Maritimes) est le laboratoire de la police municipale en France. L'armement des policiers est une mesure logique pour de nombreux Niçois.

44% des policiers municipaux portent une arme à feu

En France s'est une tendance lourde, 44% des policiers municipaux portent une arme à feu. En 2012, ils n'étaient que 35%. Certaines communes ne s'arrêtent pas à l'armement. Près de Lyon (Rhône), des drones de surveillance sont expérimentés. Certaines communes refusent cette course à l'armement. C'est le cas de Nantes (Loire-Atlantique), 300 000 habitants. Cette année, la ville a néanmoins recruté 20 agents supplémentaires. Aujourd'hui la France compte près de 22 000 policiers municipaux, c'est 2 000 de plus qu'il y a quatre ans.

Le JT
Les autres sujets du JT
La police municipale d\'Arras en patrouille, le 08 mars 2016 (illustration).
La police municipale d'Arras en patrouille, le 08 mars 2016 (illustration). (MAXPPP)