Paris : un policier hors service blessé à l'arme blanche dans le 13e arrondissement

Le policier a été poignardé au niveau du ventre. Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire" et un individu interpellé.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le centre-commercial Italie 2, place d'Italie, dans le 13e arrondissement de Paris, en juin 2020. (LUC NOBOUT / MAXPPP)

Un policier hors service a été blessé à l'arme blanche, dimanche 28 novembre, vers 18h40 au centre commercial Italie 2, dans le 13e arrondissement de Paris, a appris franceinfo de source policière. Le fonctionnaire a été admis en urgence absolue à l'hôpital Henri Mondor de Créteil. Dans la soirée, selon ses collègues à franceinfo, ses jours n'étaient plus en danger.

Un individu interpellé

Le fonctionnaire était avec sa compagne quand il a eu une altercation avec deux individus. Selon une source proche du dossier, le couple était en train de s'embrasser quand deux jeunes se sont approchés et ont fait des remarques désobligeantes. Le policier a alors mis à l'abri sa compagne au sein du centre commercial avant de s'expliquer à l'extérieur avec le groupe de jeunes.

C'est à ce moment que l'un d'entre eux a sorti une arme blanche et a poignardé le policier au niveau du ventre. L'agent a alors sorti son arme de service et les deux individus se sont enfuis.

Une enquête a été ouverte pour "tentative d'homicide volontaire", a appris franceinfo de source judiciaire, dimanche soir. Cette enquête a été confiée au 3e district de police judiciaire. Aux alentours de 20h40, un individu a été interpellé, nous indique par ailleurs une source proche du dossier.

Dans un tweet, la préfecture de police de Paris "apporte son entier soutien au policier de la DSPAP hors service grièvement blessé par arme blanche suite à un différend", et explique que "les auteurs de cette agression sont activement recherchés."

"Tout mon soutien au policier poignardé à Paris alors qu’il était hors service. Il est grièvement blessé. Une enquête a été ouverte et tous les moyens sont mis pour retrouver les auteurs de cet acte insupportable", a également réagi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Police

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.