Menace terroriste : les policiers à bout de souffle

Pour les festivités du Nouvel An, la sécurité sera au maximum. Une épreuve de plus pour les gendarmes et policiers déjà très éprouvés.

FRANCE 2

Pas de répit pour les forces de l'ordre. Une fois encore, policiers et militaires se préparent à une mobilisation extrême pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Ce mercredi après-midi, le ministre de la Défense est venu les encourager pour ce nouvel effort. À Paris, 80% des effectifs de police sont mobilisés, mais aussi à Strasbourg, à la frontière allemande ou encore à Toulouse. 

Des missions qui se multiplient

Près de 60 000 hommes sont sur le qui-vive pour le 31 décembre, une mobilisation exceptionnelle depuis les attentats de Charlie Hebdo il y a presque un an. Les policiers sont mis à rude épreuve. Garde statique, patrouilles, contrôles, les missions difficiles s'accumulent au détriment des jours de repos. "Les fonctionnaires de police sont sur le terrain en permanence. Ils sont au travail en permanence, ils n'arrivent pas à décrocher depuis cette vague d'attentats", explique Audrey Colin du syndicat Alliance police nationale. Congés annulés, stages et formations reportés, plus dur encore, depuis la deuxième vague d'attentats, les missions se sont encore multipliées : l'état d'urgence et ces nombreuses perquisitions, Vigipirate renforcé, COP21, et désormais les fêtes de fin d'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une voiture de police arrive au commissariat de Montpellier (Hérault), le 6 mai 2015.
Une voiture de police arrive au commissariat de Montpellier (Hérault), le 6 mai 2015. (PASCAL GUYOT / AFP)