Le Flash-Ball au coeur d'une nouvelle polémique

L'utilisation du Flash-Ball peut-être remise en question, Jacques Toubon, le défenseur des droits souhaite interdire l'emploi de ces armes par les forces de l'ordre.

FRANCE 2

Un nouvel accident vient remettre en cause l'utilisation du Flash-Ball par les forces de l'ordre. Blessé au bas-ventre, Amine, 14 ans, vient de subir une opération. Dans la nuit du 14 au 15 juillet, il dit avoir été victime d'un tir de Flash-Ball, lors d'échauffourées avec des policiers dans un parc d'Argenteuil.

Une plainte déposée

"On a vu plein de gens courir et avec mes copains on s'est éloigné d'eux et nous on n'a pas couru parce qu'on n'avait rien à se reprocher", témoigne le jeune homme. "On a alors vu des policiers se mettre en ligne face à nous et j'ai vu l'un d'eux me viser. Il m'a tiré dessus et je suis tombé par terre", se rappelle Amine. Son père a porté plainte et a pris soin de conserver les projectiles, récupérés sur place. Ces dernières années, plusieurs personnes ont été blessées par des tirs de Flash-Ball.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier armé d\'un Flash-Ball, lors d\'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 22 novembre 2014.
Un policier armé d'un Flash-Ball, lors d'une manifestation à Nantes (Loire-Atlantique), le 22 novembre 2014. (GEORGES GOBET / AFP)