Le défenseur des droits demande l'interdiction du Flash-Ball

Le Flash-Ball, arme non létale souvent critiquée, sera-t-il bientôt interdit ? France 2 revient sur les faits.

FRANCE 2

Jacques Toubon, le défenseur des droits, s'est saisi de la question du Flash-Ball, arme non létale critiquée depuis plusieurs années suite à d'importantes blessures. Il demande son interdiction lors des manifestations.

Un jeune de 14 ans, blessé par un tir de Flash-Ball la semaine dernière, lui a servi de contexte. Jacques Toubon a demandé son interdiction pure et simple. Selon lui, son utilisation n'est pas assez encadrée.

Un mort en 2010

Le Flash-Ball est une arme non létale qui évite aux policiers de se servir de leur arme à feu. Ils tirent des balles en caoutchouc non perforantes. Pourtant, ces tirs peuvent provoquer de graves lésions. Ces dernières années, plusieurs personnes ont été blessées. Un homme est même décédé à Marseille en 2010. Il y a quelque mois, la police des polices avait même demandé que les Flash-Balls soient remplacés, jugeant l'arme controversée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier du groupement d\'intervention régionale des Hauts-de-Seine tenant un flashball, le 16 juillet 2002 à Nanterre (Hauts-de-Seine).
Un policier du groupement d'intervention régionale des Hauts-de-Seine tenant un flashball, le 16 juillet 2002 à Nanterre (Hauts-de-Seine). (JACK GUEZ / AFP)