Essonne : des renforts policiers pour rassurer la population après deux rixes mortelles

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Essonne : des renforts policiers pour rassurer la population après deux rixes mortelles
France 2
Article rédigé par
N. Ramaherison, A. Grenier - France 2
France Télévisions

Deux communes de l’Essonne ont été le théâtre de rixes mortelles au cours desquelles deux adolescents sont morts des suites de blessures au couteau. Une centaine de policiers et de gendarmes supplémentaires ont été déployés.

Dans la nuit du mardi 23 au mercredi 24 février, à Saint-Chéron et à Boussy-Saint-Antoine, dans l’Essonne, des policiers et des gendarmes ont été déployés pour ramener le calme. Ils sont une centaine en tout, mobilisés après la mort de deux adolescents de quatorze ans dans des rixes dans ces deux communes. "J’aimerais que toutes ces choses-là ne se reproduisent plus jamais", confie un habitant. Le ministre de l’Intérieur s’est rendu hier soir dans l’Essonne.

"On tombe des nues"

"Les policiers et les gendarmes ne peuvent pas imposer, à la place des parents, une autorité qui consiste à ne pas sortir le soir quand on est un jeune adolescent, d’aller suivre des études ou une formation professionnelle, de ne pas avoir des armes blanches, des barres de fer", a indiqué Gérald Darmanin. A Saint-Chéron, c’est l’incompréhension pour les habitants. "On tombe des nues", confie un homme. Au total, sept personnes ont été placées en garde à vue.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.