En France, les vols de camping-cars se multiplient

Le phénomène est tel, qu'une équipe de gendarmerie dédiée enquête depuis trois mois pour démanteler cette combine.

FRANCE 3

Il est six heures du matin quand des gendarmes du peloton de Nemours en Seine-et- Marne perquisitionne chez des gens du voyage. Le but de la manoeuvre, mettre la main sur un camping-car qui serait volé. Priorité : vérifier le numéro du véhicule. C'est avec de l'acétone qu'une technicienne va faire une découverte déterminante, la preuve que le véhicule a été maquillé. "La peinture qui était autour du numéro de série s'en va, si c'était une peinture mise durant la construction, ça ne s'en irait pas à l'acétone", explique l'adjudante Audrey Hennebelle, cellule d'identifications criminelles de Melun. Cette enquête est le début d'une enquête nationale.

400 camping-cars retrouvés

L'arnaque est simple, un véhicule délabré est acheté avec ses vrais papiers. Ensuite on vole un camping-car flambant neuf. Les numéros inscrits sur la carte grise sont gravés sur le véhicule volé. Une épave achetée 1 500 euros se transforme ainsi en un palace roulant de 50 000 euros. Après trois mois d'enquête, la gendarmerie a retrouvé près de 400 campings-cars volés, un préjudice estimé à plus de 20 millions d'euros.
 


 

Le JT
Les autres sujets du JT