Beauvais : des nuits d’émeutes et de violences urbaines

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Beauvais : des nuits d’émeutes et de violences urbaines
France 2
Article rédigé par
M.De Chalvron, H.Pozzo, L.Lavieille - France 2
France Télévisions

Le quartier de Saint-Jean à Beauvais (Oise), est devenu le théâtre d’émeutes d’une rare violence, dimanche 28 février. Jean Castex et le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, se sont rendus sur place vendredi 5 mars.

Le Premier ministre Jean Castex et le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, se sont rendus à Beauvais (Oise), vendredi 5 mars. Dans le quartier Saint-Jean, des émeutes d’une rare violence se sont produites, dimanche 28 février. Des événements qui ont marqué Yves Marigno, délégué départemental de l’unité SGP police, qui patrouillait ce soir-là. “Ça fait 20 ans que je suis là, c’est l’une des premières fois où j’ai souvenir d’un réel guet-apens, avec une réelle intention de faire mal, de blesser, voire pire”, se souvient-il. Les images ont fait le tour des réseaux sociaux : les émeutiers étaient une trentaine, ont envoyé des mortiers d’artifice sur les forces de l’ordre, obligées de reculer. Trois policiers ont été légèrement blessés. Les nuits suivantes ont été marquées par d’autres affrontements dans d’autres quartiers. 

“Reconquête du territoire”

Pourquoi la situation a-t-elle soudainement dégénéré ? “L’intensification des opérations sur les points de deal et de trafic de stupéfiants fait qu’on dérange, on dérange les gens qui en vivent et qui en bénéficient, on est dans le cadre, je pense, d’une reconquête du territoire”, analyse le policier. Une soixantaine de CRS ont été envoyés en urgence pour y patrouiller la nuit. La ville n’avait pas connu une telle violence depuis plus de 20 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.