Barbes et tatouages font leur entrée dans la police

Il sera désormais possible pour les policiers français d'avoir une barbe ou un tatouage. L'interdiction datait de plusieurs décennies.

France 2

En Angleterre, il n'est pas rare de croiser un policier avec une barbe. Une situation impossible en France jusqu'à aujourd'hui. L'interdiction datait de 1974, et la seule excentricité pilaire autorisée était la moustache. Le port de la barbe était interdit "sauf autorisation spéciale du directeur compétent".

Démarche encadrée

Désormais les barbes seront autorisées. Une démarche qui accompagne les mutations de la société. "Les jeunes qui entrent aujourd'hui et même d'ailleurs les moins jeunes sont issus d'une société qui évolue. Donc cette société évoluant, la police nationale ne pouvait pas rester en marge de cette évolution", explique Luc Poignant du syndicat Unité SGP Police. Autre révolution, les tatouages. Jusque-là, ils devaient être cachés. Ces nouvelles libertés sont tout de même encadrées. Pas de barbes négligées et pas de tatouage à caractère politique ou religieux.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tatoué se coupe la barbe avec une paire de ciseaux.
Un homme tatoué se coupe la barbe avec une paire de ciseaux. (HERO IMAGES / GETTY)