Aulnay-sous-Bois : quatre policiers soupçonnés de viol

Quatre agents de police d'Aulnay-sous-Bois sont accusés de viol en réunion sur un jeune homme. Les faits se seraient produits au cours d'une interpellation dans la cité des 3 000.

France 3

La garde à vue des quatre policiers, entendus depuis le jeudi 2 février, a été prolongée de 24 heures samedi alors que des incidents ont eu lieu dans la cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où a eu lieu l'interpellation du jeune homme de 22 ans . Des voitures ont été incendiées et des abris de bus détruits dans le quartier de la Rose des Vents.

Des accusations graves

Les faits se seraient produits jeudi soir, lorsque Théo, jeune footballeur, a été appréhendé brutalement par les forces de l'ordre à la suite d'une altercation. Sa famille et lui affirment qu'il a ensuite été violé à l'aide d'une matraque par les quatre agents qui se sont chargés de son arrestation. "Il a subi des actes de viol et des actes de barbarie" déclare le beau-frère de Théo. Le jeune homme est toujours hospitalisé à l'heure qu'il est.

Le JT
Les autres sujets du JT
La cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où a eu lieu l\'interpellation de Théo, le 2 février 2017.
La cité des 3 000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), où a eu lieu l'interpellation de Théo, le 2 février 2017. (MAXPPP)