Attaque contre des policiers à Viry-Châtillon : l'enquête confiée à deux juges d'instruction

L'information judiciaire a été ouverte pour "tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique commises en bande organisée" et "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime".

La voiture de police incendiée à Viry-Châtillon, le 8 octobre 2016. 
La voiture de police incendiée à Viry-Châtillon, le 8 octobre 2016.  (THOMAS SAMSON / AFP)

L'enquête sur l'attaque aux cocktails Molotov contre quatre policiers, survenue le 8 octobre à Viry-Châtillon (Essonne), a été confiée à deux juges d'instruction, a indiqué le procureur de la République d'Evry, vendredi 20 octobre. L'information judiciaire a été ouverte pour "tentatives de meurtres sur personnes dépositaires de l'autorité publique commises en bande organisée" et "participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un crime".

Sur les quatre policiers attaqués, un est toujours hospitalisé. Grièvement brûlé aux mains et aux poumons, il avait été plongé dans un coma artificiel. Jeudi, une source policière a précisé à l'AFP qu'il n'était "plus sous assistance respiratoire". Cet adjoint de sécurité de 28 ans "a pu parler, hier, à sa famille, précise cette source. Les médecins sont de plus en plus optimistes".

Hormis ce dernier, les trois autres policiers agressés ont pu quitter l'hôpital. La dernière fonctionnaire hospitalisée, qui souffrait de brûlures aux mains et au visage, a pu rentrer chez elle mardi, indique France Bleu Armorique.