Attaque à la préfecture de police : le parquet antiterroriste saisi

Aucune piste n'était exclue après l'attaque au couteau d'un fonctionnaire de police, jeudi 3 octobre qui a fait 4 morts. Le parquet antiterroriste a été saisi à la suite des perquisitions effectuées à son domicile. Les précisions de la journaliste Nathalie Perez, en duplex depuis la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ), à Paris.

France 3

Un choc. L'enquête sur l'attaque au couteau qui a fait 4 victimes, à la préfecture de police, survenue jeudi 3 octobre, a connu aujourd'hui une réelle avancée. "Depuis hier l'enquête a très vite progressé grâce aux perquisitions réalisées au domicile de l'assaillant, les enquêteurs ont saisi un téléphone portable dans lequel ses contacts et ses échanges avec des salafistes ne faisaient aucun doute quant à ses intentions terroristes", explique la journaliste de France 3 Nathalie Perez, en duplex depuis la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ), à Paris.

"Allah te jugera"

"Par ailleurs, la garde a vue de son épouse à été prolongée ce soir. Elle avait affirmé aux enquêteurs que la veille de l'attaque, son mari lui avait dit qu'il avait entendu des voix dans la nuit et que le matin de l'attaque, il lui avait envoyé un texto, disant avoir acheté un couteau. Celle-ci aurait alors répondu par message 'Allah te jugera'. Sa garde à vue pourrait être prolongée jusqu’à 96 heures", conclut-elle

Le JT
Les autres sujets du JT
Les pompiers interviennent à la préfecture de police de Paris, le jeudi 3 octobre 2019, après l\'attaque qui a fait cinq morts dont l\'assaillant.
Les pompiers interviennent à la préfecture de police de Paris, le jeudi 3 octobre 2019, après l'attaque qui a fait cinq morts dont l'assaillant. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)