Haute-Garonne : une enquête ouverte après des plaintes pour agressions sexuelles et viols dans une école Montessori

"Les membres du personnel visés par ces accusations ont quitté immédiatement l'environnement de l'école", précise la direction de l'établissement.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le parquet a annoncé, le 5 mai 2021, l'ouverture d'une enquête après de plaintes pour agressions sexuelles dans une école Montessori à Grenade, en Haute Garonne. (GOOGLE MAPS)

Le parquet de Toulouse a annoncé, mercredi 5 mai, qu'une "enquête était en cours" après des plaintes pour agressions sexuelles et viols contre deux membres du personnel d'une école Montessori à Grenade (Haute-Garonne). Ces plaintes, déposées par des familles d'enfants de 3 à 6 ans, visent une enseignante et une agente territoriale spécialisée des écoles maternelles (Atsem) de l'établissement.

"Nos pensées vont aux familles plaignantes et à leurs enfants", écrit de son côté l'école sur son site internet, parlant d'"actes qui, si avérés, n'ont aucune place dans un établissement scolaire". "Les membres du personnel visés par ces accusations ont quitté immédiatement l'environnement de l'école", poursuit-elle, même si, selon une enquête interne, "aucun membre de notre équipe n'a jamais été témoin du moindre geste déplacé de leur part".

L'avocat d'un couple de plaignants, dont l'enfant de 6 ans a fait état d'agressions sexuelles et de viol, parle d'une famille "sidérée, bouleversée par la révélation qui a été faite par l'enfant". "Il s'agit bien entendu de la parole de l'enfant qu'il faut prendre avec circonspection mais leur nombre donne une certaine légitimité à ce qu'ils disent", a précisé le conseil, Jean Balbo, à l'AFP. Selon Midi libre, une quinzaine d'enfants seraient concernés.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.