Pass sanitaire : un trafic d'attestations vaccinales démantelé en Île-de-France, deux personnes mises en examen

Les forces de l'ordre ont contrôlé un homme à Bagnolet qui avait sur lui une quarantaine d'attestations et plusieurs milliers d'euros. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une feuille d'attestation de vaccination contre le Covid-19. (Illustration).  (JEAN-FRAN?OIS FREY / MAXPPP)

Un trafic de fausses attestations vaccinales permettant d'avoir un pass sanitaire a été démantelé en Île-de-France, indique le parquet de Bobigny à France Bleu Paris. Une pharmacienne du Val-de-Marne et un homme ont été mis en examen et placés en détention provisoire lundi 19 juillet au soir.

Vendredi soir, la BAC repère un homme au comportement suspect à Bagnolet, en Seine-Saint-Denis et décide de le contrôler. Les policiers retrouvent une quarantaine d'attestations vaccinales nominatives sur lui, ainsi que plusieurs milliers d'euros. Ils l'ont donc interpellé. Pendant sa garde à vue, il n'a fourni aucune explication crédible aux enquêteurs.

La pharmacienne revendait les attestations 250 euros 

En examinant les attestations, les enquêteurs ont pu remonter jusqu'à une pharmacienne qui revendait 250 euros pièce les attestations, depuis le centre de vaccination de l'Haÿ-les-Roses dans lequel elle intervenait.

Une information judiciaire a été ouverte pour "faux documents administratifs", "atteinte à un système de traitement automatisé de données", "participation à une association de malfaiteurs" et "blanchiment en bande organisée", "détention de faux document administratif" et "refus de remettre une convention de chiffrement". Aucun des deux mis en examen n'était connu de la justice.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.