Paris : une attaque au couteau fait sept blessés

L'auteur des faits, qui se sont déroulés dimanche soir, a été interpellé par la police. Rien ne permet de dire, pour le moment, s'il s'agit d'une attaque terroriste.

Les faits ont eu lieu sur le quai de Loire, dans le 19e arrondissement de Paris, dans la soirée du 9 septembre 2018.
Les faits ont eu lieu sur le quai de Loire, dans le 19e arrondissement de Paris, dans la soirée du 9 septembre 2018. (ZAKARIA ABDELKAFI / AFP)

Une attaque au couteau a fait sept blessés dans la soirée du dimanche 9 septembre, à Paris, a appris franceinfo auprès d'une source judiciaire. Quatre personnes sont grièvement atteintes à la suite de ces agressions. Les faits ont eu lieu sur le quai de Loire, le long du bassin de la Villette, dans le 19e arrondissement de la capitale, vers 22h48. À 22h56, l'agresseur a été arrêté par les policiers. Les blessés ont été transférés vers les hôpitaux Lariboisière, La Pitié Salpêtrière, Foch et Percy. Rien ne permet de dire, pour le moment, s'il s'agit d'une attaque terroriste.

Des témoins de la scène interviennent

Selon les informations de France Bleu Paris, cet homme s'en est pris à plusieurs personnes à coups de couteau et de barres de fer. Des témoins de la scène, qui jouaient à la pétanque, ont réussi à le faire fuir. L'un d'entre eux lui a jeté une boule qui l'a atteint à la tête. Quelques instants plus tard, il s'en est pris à deux autres passants, des touristes britanniques, avant d'être arrêté par les policiers de la BAC du 19e arrondissement.

Selon la source jointe par franceinfo, l'agresseur est un homme "a priori de nationalité afghane". L'auteur des faits a attaqué des personnes qui lui étaient inconnues. Un témoin de la scène est en état de choc. Une enquête a été ouverte pour "tentatives d'homicides volontaires". Les investigations ont été confiées à la police judiciaire.

Gérard Collomb a tenu "à saluer la grande réactivité et le courage dont ont fait preuve plusieurs citoyens lors des agressions commises hier soir peu avant 23 heures dans le 19ème arrondissement de Paris. Grâce à leur intervention, l'auteur des tentatives d'homicides a pu être maîtrisé avant son interpellation très rapide par les fonctionnaires de police de la BAC locale, à qui le ministre fait part de sa profonde reconnaissance. Le ministre de l'Intérieur fait aussi part de "son soutien le plus attentif à l'ensemble des victimes ainsi qu'à leurs familles et à leurs proches".