Nue et ligotée, une Autrichienne échappe finalement à son ravisseur en le complimentant sur ses orchidées

L'homme a percuté cette cycliste avant de l'emmener à son domicile, où il a tenté de l'étouffer. Elle a réussi à l'amadouer en évoquant avec lui sa passion du jardinage.

Des orchidées en fleurs dans une serre du jardin botanique de Leipzig (Allemagne), le 21 février 2019.
Des orchidées en fleurs dans une serre du jardin botanique de Leipzig (Allemagne), le 21 février 2019. (MONIKA SKOLIMOWSKA / DPA-ZENTRALBILD / AFP)

Elle a su garder son sang froid. Une jeune Autrichienne kidnappée alors qu'elle faisait du vélo a réussi à convaincre son ravisseur de la relâcher. Elle a obtenu de son agresseur qu'il la laisse tranquille après l'avoir complimenté sur ses orchidées, indique samedi 27 juillet une source policière, confirmant des informations de presse.

Nathalie Birli, une cycliste professionnelle âgée de 27 ans, a été violemment percutée par un automobiliste pendant qu'elle s'entraînait dans la campagne autrichienne aux alentours de Graz (sud-est), mardi. Son agresseur l'a alors assommée avec une buche avant de la conduire chez lui, dans une maison isolée.

Il a tenté de l'étouffer et de la noyer

"Quand je suis revenue à moi, j'étais assise nue et ligotée dans un fauteuil, dans une vieille maison", a-t-elle témoigné auprès du quotidien Kronen Zeitung. Son ravisseur l'a ensuite forcée à ingurgiter de l'alcool et a tenté de l'étouffer, puis de la noyer dans une baignoire emplie d'eau froide, a-t-elle ajouté.

Elle a toutefois réussi à amadouer l'homme en le complimentant sur les nombreuses orchidées qui poussaient dans le logement. Tout d'abord "plein de haine", celui-ci est tout à coup devenu "sympa avec moi", se confiant sur sa passion du jardinage et sur son enfance difficile, a-t-elle raconté. La jeune femme a finalement obtenu de son ravisseur qu'il la relâche et la reconduise chez elle, sans oublier son vélo. "J'ai pu me libérer et je vais bien, à l'exception d'un bras cassé et d'une blessure à la tête", raconte-t-elle dans un post Facebook.

L'exploitation des données GPS du deux-roues a rapidement conduit les enquêteurs au domicile du suspect et à l'interpellation de celui-ci, a précisé la police. L'homme, âgé de 33 ans et souffrant de problèmes psychologiques, a été incarcéré. Les enquêteurs cherchent notamment à établir s'il a pu être impliqué dans d'autres enlèvements par le passé.