Canicule : le risque de noyade toujours présent

Pour se rafraîchir en cette période de canicule, certains optent pour des baignades qui peuvent parfois s'avérer plus dangereuses que prévu.

France 3

Tous les moyens ne sont pas bons pour trouver un peu de fraîcheur. En cette période de canicule, beaucoup de Français choisissent d'aller se baigner, parfois dans des zones pourtant interdites. "On a fait comme si on n'avait pas vu le panneau", confie une jeune fille. Même si certains ont conscience du danger. "On ne tente pas des trucs de fou quand même, on ne va pas risquer notre vie", souligne un baigneur à Nancy. "Il faut prendre des précautions."

De nombreux risques

Même si certains assurent rester vigilants, ces comportements inquiètent les autorités. "Ils peuvent être entraînés à distance par un bateau qui passe et qui se trouve déjà à 20, 30 mètres.", explique Xavier Lugherini, porte-parole des Voies Navigables de France Nord-Est. "Se joint à ça le risque d'hydrocution pour les différences de températures et il y a également un problème lié aux maladies véhiculées par les rongeurs et autres animaux vivants dans l'eau qui sont transmissibles à l'homme quand on se baigne."

Les policiers restent à l'affût mais reconnaissent qu'il est difficile de tout contrôler. L'été dernier, 35 baignades dont 11 mortelles ont été recensées dans le Grand-Est.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un maître-nageur installe un panneau mettant en garde contre des baïnes à Lacanau (Gironde), le 21 juillet 2004.
Un maître-nageur installe un panneau mettant en garde contre des baïnes à Lacanau (Gironde), le 21 juillet 2004. (PATRICK BERNARD / AFP)