Cet article date de plus de six ans.

Naufrage en Méditerranée : peut-être des centaines de victimes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après le naufrage d'un chalutier dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 avril, au large des côtes libyennes, les autorités italiennes parlent de la plus grande catastrophe humanitaire en Méditerranée. Au moins 700 migrants se trouvaient à bord.

Lundi matin, 98 migrants sont arrivés tôt au port de Pozzallo, en Sicile. Parmi eux, beaucoup de femmes et d'enfants venus de Syrie, via la Turquie.
Alors que les réfugiés continuent d'affluer de toutes parts, les recherches se sont poursuivies sur la zone du naufrage du chalutier survenu dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 avril dans les eaux libyennes pour tenter de retrouver des survivants. Le bilan officiel, établi dimanche soir par les autorités italiennes, s'élevait à 24 morts et 28 rescapés, mais il est sans doute beaucoup plus lourd, car il y a au moins 700 disparus, comme l'explique Marie Guyard, de France 2.

Les migrants enfermés dans la cale

Selon un des rescapés, beaucoup de migrants étaient enfermés dans la cale. "Il a raconté qu'ils étaient vraiment très, très nombreux à bord, et qu'il y avait beaucoup de femmes et d'enfants. Cela confirme la terrible nouvelle", explique la porte-parole du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Carlotta Sami.
 
Depuis le début de l'année, près de 900 personnes auraient trouvé la mort en tentant la traversée entre la Libye et l'Italie. Plus de 11 000 migrants ont été secourus au cours de la seule semaine dernière.
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Naufrages

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.