Nantes : un incendie devant la mosquée Arrahma, la mairie réclame des poursuites

C'est un "acte criminel", dénonce un des membres de la mosquée. La police va examiner la vidéosurveillance pour retrouver les auteurs de l'incendie.

Article rédigé par
avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une porte de la mosquée Arrahma qui a brûlé dans la nuit de jeudi à vendredi 9 avril 2021 à Nantes. (FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE/ MAXPPP)

Un incendie vraisemblablement volontaire a eu lieu juste devant la mosquée Arrahma à Nantes, dans la nuit de jeudi à vendredi, rapporte vendredi 9 avril France Bleu Loire Océan. Les flammes ont fortement endommagé la porte principale de la mosquée et abimé la façade.

C'est un "acte criminel", dénonce un des membres de la mosquée, Abdeslam Bahloul. "Qu'est-ce que les auteurs cherchent ? Devant la porte, nous ne laissons jamais rien traîner, ce qui veut dire qu'ils ont déplacé les poubelles devant la porte pour y mettre le feu", dit-il à France Bleu.

Des poubelles incendiées devant la porte

Les pompiers ont été appelés par un passant vers trois heures du matin. D'après les premières constatations, le feu a été déclenché depuis trois poubelles remplies de cartons et positionnées juste devant la porte la plus à droite de la façade. Selon des témoins, des canettes d'essence ont été retrouvées sur place. Les policiers vont examiner les images de la vidéosurveillance de la mosquée et du centre de sécurité urbain.

La porte en bois de la mosquée est partie en cendres mais le volet métallique juste derrière a résisté au feu. Aucune autre dégradation n'a été constatée. Vendredi matin, une forte odeur de brûlé persistait à l'intérieur de la mosquée, indique France Bleu.

Une enquête en cours

L'adjoint à la sécurité de Nantes, Pascal Bolo, a rapidement réagi à cet incendie : "Je condamne fermement cet acte inadmissible. La garantie d’un exercice libre et paisible des cultes est un fondement de notre pacte républicain. Ce méfait doit faire l’objet des poursuites nécessaires pour en identifier et juger les auteurs", écrit-il sur Twitter.

Gérald Darmanin de son côté a remercié via Twitter les sapeurs-pompiers du SDIS44 "pour leur intervention rapide". Il a annoncé qu'une enquête était en cours et a exprimé son "plein soutien aux musulmans de Loire-Atlantique".

La Grande mosquée de Paris a de son côté publié un communiqué dans lequel elle "condamne avec la plus grande fermeté l'incendie criminel commis contre la mosquée Arrahma de Nantes, ce vendredi matin, avant la prière de Fajr". La Grande mosquée "exprime toute sa solidarité avec les responsables de la mosquée et les fidèles de la ville touchés par cet acte abject et intolérable à quelques jours du mois béni de Ramadan".

Dans ce communiqué, elle demande aux autorités de "retrouver les auteurs de ce crime dans les plus brefs délais et de veiller avec la plus grande attention à la sécurité des lieux de culte en France".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.