Mosquées : quels financements ?

Manuel Valls, le Premier ministre, dit vouloir encadrer le financement des mosquées et interdire les fonds venant de l'étranger.

FRANCE 2
Elle a été inaugurée en 2012. Le président de la mosquée de Strasbourg le reconnaît, sa construction n'aurait pas été possible sans l'aide de pays étrangers. "Le Koweït a financé à hauteur de 500 000 euros, l'Arabie saoudite à près de 1 million d'euros et le Maroc, 5 millions d'euros, bien sûr sans condition" indique Chaib Choukri, président de la grande mosquée de la capitale alsacienne. Sans condition, cela veut dire que le président de la mosquée aurait refusé qu'un des pays donateurs lui dicte l'islam. 

Phénomène mineur 

Pourtant, ce financement étranger pose problème au Premier ministre Manuel Valls. Dans une interview au journal Le Monde, il explique que pour "une période à déterminer, il ne devrait plus y avoir de financements de l'étranger pour la construction des mosquées". Depuis longtemps, des doutes subsistent entre la source du financement et le type d'islam prôné. Pour le Conseil français du culte musulman, c'est un phénomène mineur. Si le financement de l'étranger était interrompu, il faudrait trouver d'autres ressources pour faire vivre l'islam de France.
Le JT
Les autres sujets du JT
Portes ouvertes à la Grande mosquée de Paris, le 9 janvier 2016.
Portes ouvertes à la Grande mosquée de Paris, le 9 janvier 2016. (MAXPPP)