Montpellier : un homme tue son ex-femme par balle devant le tribunal judiciaire de la ville avant de se suicider

L'auteur, âgé de 72 ans, n'était pas connu de la justice, a précisé lundi après-midi le procureur de la République de Montpellier (Hérault).
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le tribunal judiciaire de Montpellier (Hérault), en 2008. (MAXPPP)

Un homme a tiré mortellement sur son ex-femme devant le tribunal judiciaire de Montpellier (Hérault), mardi 20 février, avant de se suicider, a appris France Télévisions de source policière et judiciaire. "Le bilan définitif fait état de deux morts", a commenté la préfecture sur le réseau social X. "Il n'y avait pas de procédure en cours en matière de violences intrafamiliales, et pas d'ordonnance de protection", a précisé le procureur de la République de Montpellier, Fabrice Belargent, lors d'un court point-presse en milieu d'après-midi.

Le couple, qui avait divorcé en 2016, avait rendez-vous au tribunal pour évoquer la répartition des biens patrimoniaux, une "procédure purement civile". Agé de 72 ans, "l'homme n'était pas connu de la justice, la victime était âgée de 66 ans", a précisé le procureur.

"Les personnes présentes au tribunal – les avocats, le personnel – ont immédiatement été confinés avant d'être évacués", a ajouté Fabrice Belargent, évoquant une "communauté judiciaire sous le choc"

"La zone est sécurisée", avait annoncé, peu après les faits, la préfecture de l'Hérault sur X. "Il n'y a plus de risques pour les Montpéllierains", avait-elle également commenté auprès de franceinfo.

Le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, s'est dit "horrifié par [ce] féminicide" et a adressé ses pensées "à la victime et à ses proches". Il a également exprimé son soutien au personnel du tribunal, précisant qu'une "cellule de soutien psychologique avait été déclenchée".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.