Michel Fourniret : l'enquête sur la disparition de Lydie Logé, disparue dans l'Orne en 1993, est dépaysée à Paris

C'est la juge d'instruction Sabine Kheris qui va reprendre le dossier de la jeune femme. Elle était déjà chargée des investigations sur les disparitions d'Estelle Mouzin, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le tueur en série Michel Fourniret, le 1er juilet 2004 à Dinant, en Belgique. (BRUNO ARNOLD / BELGA)

L'enquête sur la disparition de Lydie Logé, jeune femme disparue dans l'Orne en 1993, est dépaysée à Paris, a appris franceinfo de source judiciaire, confirmant une information de l'AFP mardi 9 juin. Le juge d'instruction de Caen est dessaisi au profit de la juge d'instruction de Paris qui instruit différents dossiers dans lesquels Michel Fourniret est soupçonné.

Ce dépaysement était une demande du parquet de Caen depuis que Michel Fourniret est visé par cette enquête. Le tueur en série a été placé en garde à vue en novembre dans cette affaire, en raison de rapprochements établis entre les traces ADN trouvés dans sa camionnette et l'ADN d'une ascendante de Lydie Logé.

La juge est déjà chargée des disparitions d'Estelle Mouzin, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece

Le parquet souhaitait que l'information judiciaire, ouverte pour "séquestration suivie de mort", soit jointe au dossier d'instruction visant Michel Fourniret et dirigé par la juge d'instruction Sabine Kheris. Cette juge parisienne est déjà chargée des investigations sur les disparitions d'Estelle Mouzin, Joanna Parrish et Marie-Angèle Domece, pour lesquelles Michel Fourniret est mis en examen.

Lydie Logé a disparu le 18 décembre 1993 à Saint-Christophe-le-Jajolet (Orne). Son corps n'a jamais été retrouvé.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.