Somme : au lendemain du drame, la stupeur domine à Roye

Le septuagénaire était en état d'ivresse. Il a décimé une famille dans un camp de gens du voyage et abattu un gendarme.

FRANCE 3

À Roye (Somme), l'aire des gens du voyage où s'est déroulée la dramatique fusillade mardi 25 août était sous protection des gendarmes ce mercredi matin.
Ses occupants ont quitté les lieux. Hier en fin d'après-midi, un homme armé d'un fusil de chasse se rend sur les lieux et prend pour cible une caravane. Trois occupants sont tués : un bébé de six mois, sa mère et son grand-père. Un enfant de trois ans est grièvement atteint. Le tireur sort du camp et se retrouve face aux forces de l'ordre. Il fait feu et touche mortellement un gendarme. Un autre est blessé.

Le suspect fortement alcoolisé

Le suspect a tiré une trentaine de fois. Il a refusé de s'expliquer en garde à vue. "Il y a eu, il y a un an semble-t-il  un différend avec des propos échangés entre la famille et lui qui a donné lieu à intervention de la gendarmerie, mais aucune procédure n'avait été établie", a expliqué Bernard Farret, procureur de la République d'Amiens. Le suspect avait 2,28 g d'alcool dans le sang. Il n'appartenait pas à la communauté des gens du voyage, mais vivait à ses côtés depuis plusieurs années. Dans la petite commune de Roye, l'émotion est grande. Beaucoup connaissaient le gendarme abattu.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des gendarmes montent la garde sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015 à Roye (Somme).
Des gendarmes montent la garde sur les lieux de la fusillade, le 25 août 2015 à Roye (Somme). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)