VIDEO. Procès Méric : trois skinheads dans le box des accusés

Mardi 4 septembre, le procès des agresseurs de Clément Méric s'ouvre. Il y a cinq ans, la mort du jeune antifasciste avait suscité beaucoup d'émotions. Trois skinheads doivent aujourd'hui rendre des comptes.

Voir la vidéo
France 3

Brillant étudiant en sciences politiques, Clément Méric, 18 ans, a perdu la vie le 5 juin 2013 en plein cœur de Paris. Militant d'extrême gauche, le jeune militant croise un groupe appartenant à l'ultradroite et une bagarre éclate. Violemment frappé au visage, Clément Méric s'écroule et décède quelques heures plus tard. Pour ses parents, les divergences politiques qont bien à l'origine du drame. "Les agresseurs de Clément appartenaient à une mouvance politique proche des néonazis qui fait de la violence un mode d'action privilégié", a déclaré le père de Clément. Il estime que "ce procès sera aussi celui de la violence d'extrême droite".

Un procès pour déterminer les responsabilités de chacun

Pour les trois anciens skinheads, il ne s'agissait que d'une simple bagarre dans la rue à mains nues qui a mal tournée. Ils affirment aujourd'hui avoir définitivement quitté les milieux d'extrême droite. Seul l'un des accusés, Esteban Morillo, reconnaît avoir porté des coups. "Tout l'enjeu de ce quinze jours d'audience sera de déterminer les responsabilités de chacun et y avait-il ou non un poing américain", analyse la journaliste Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Clément Méric.
Clément Méric. (COMITE POUR CLEMENT)