Meurtre d'Angélique : y a-t-il eu préméditation ?

La journaliste Nathalie Perez se trouve en direct de Lille (Nord) où elle suit le déroulé de l'enquête sur le meurtre d'Angélique Six.

FRANCE 3

Le suspect du meurtre d'Angélique Six a été présenté aux juges ce lundi 30 avril en vue d'une mise en examen. "Le suspect est entendu par deux juges d'instruction. Toute la difficulté pour les juges, c'est de pouvoir définir s'il y a eu ou non préméditation", explique la journaliste Nathalie Perez en direct de Lille (Nord).

Mis en examen pour meurtre, séquestration et viol sur mineure

Le tueur présumé a largement coopéré avec les enquêteurs, affirmant dès sa première audition qu'il allait dire toute la vérité. "Mais a-t-il dit la vérité lorsqu'il jure que la jeune Angélique n'était pas sa cible ? Il a pourtant acheté du viagra et de l'alcool quelques heures avant le meurtre. 'Mais, dit-il, c'est seulement lorsque je l'ai vu dans le parc que j'ai eu une pulsion.' Préméditation ou pas, le procureur nous l'a confirmé, il devrait bien être mis en examen pour meurtre, séquestration et viol sur mineure et écroué dans la soirée", précise la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo non datée de David Ramault, l\'homme qui a avoué avoir tué Angélique, 13 ans, retrouvée morte le 29 avril 2018 à Quesnoy-sur-Deûle (Nord).
Photo non datée de David Ramault, l'homme qui a avoué avoir tué Angélique, 13 ans, retrouvée morte le 29 avril 2018 à Quesnoy-sur-Deûle (Nord). (FRANCE 2)