Meurtre d'Angélique : la maison du suspect prise pour cible

Plusieurs milliers de personnes ont défilé ce mardi 1er-Mai après-midi lors d’une marche blanche pour rendre hommage à Angélique. Deux familles sont détruites, celle d'Angélique, mais aussi celle du meurtrier présumé. Les précisions de Nathalie Perez en direct sur place.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ce mardi 1er-Mai après-midi, une marche blanche a été organisée pour rendre hommage à Angélique, 13 ans, violée et tuée mercredi. "Il y a deux jours, la femme et les deux jeunes garçons du meurtrier présumé ont dû quitter précipitamment leur maison pour se réfugier chez des amis", rapporte Nathalie Perez, en direct de Wambrechies (Nord). 

Une vitre brisée

Depuis, leur maison a été placée sous scellés, "mais la nuit dernière, des personnes sont venues y jeter des pierres, brisant une vitre", précise la journaliste. "J'ai pu joindre tout à l'heure leur avocat qui m'a dit que cette famille était terrorisée ce matin. La mère a déposé plainte pour ces dégradations et pour menace de mort. Enfin, il m'a confié qu'il n'imaginait comment ici, dans une si petite ville, cette mère et ses deux enfants allaient pouvoir reprendre une vie, et une scolarité normale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une affichette placardée sur un mur de la commune de Wambrechies signalant la disparition de l\'adolescente.
Une affichette placardée sur un mur de la commune de Wambrechies signalant la disparition de l'adolescente. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)