Meurtre de Chloé : Zbigniew Huminski avait déjà été condamné

Une équipe de France 2 revient sur le lourd passé judiciaire du tueur qui a avoué avoir violé puis assassiné la fillette de 9 ans.

France 2

Zbigniew Huminski, le Polonais qui a avoué le meurtre de Chloé, a eu un parcours difficile. Né en 1977, il a vécu en France dans les années 2000. Il enchaîne les petits boulots d'ouvrier et des missions d'intérim. Il avait déjà été condamné en 2004 à quatre ans de prison pour vols avec armes et violation de domicile. En 2005, il fait l'objet d'un arrêté d'expulsion. Après un séjour en Pologne, il revient en France.

Interdit d'entrer en territoire français

En 2009, il agresse Micheline, une retraitée de 78 ans. Six ans après, elle se souvient toujours de ce terrible évènement. "Il est arrivé par derrière, il a plaqué sa main sur ma bouche, il m'a mis le couteau sous la gorge et m'a dit : si tu cries, je te tue. Il parlait très bien le français", relate-t-elle.

Le même soir, il pénètre chez un père de famille. "Il était caché au premier étage et attendait que mon épouse ou ma fille entre dans la chambre. Il a brandi son couteau. Ma fille s'est échappée et est venue me chercher. Il s'est alors enfui. Ma fille est toujours traumatisée", se souvient-il. Ces agressions lui valent une condamnation à six ans de prison assortis d'une interdiction définitive de pénétrer en territoire français.

Le JT
Les autres sujets du JT
La préfecture du Pas-de-Calais estimait jeudi à quelque 4 000 personnes le nombre de participants à la marche blanche en mémoire de Chloé, neuf ans, enlevée, violée et tuée mercredi à Calais.
La préfecture du Pas-de-Calais estimait jeudi à quelque 4 000 personnes le nombre de participants à la marche blanche en mémoire de Chloé, neuf ans, enlevée, violée et tuée mercredi à Calais. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)