Emploi : l'Assemblée de Corse veut la préférence régionale

L'Assemblée de Corse a introduit une préférence régionale à l'emploi dans une charte signée le 24 mai dernier. Mais le préfet de l'île juge illégale cette préférence régionale. Le point sur l'affaire.

FRANCE 2

Préférer les Corses aux autres demandeurs d'emploi, voilà le souhait de l'Assemblée de Corse exprimé dans une charte à destination des entreprises locales. La préférence régionale est totalement assumée par le président de l'Assemblée de Corse qui évoque certains secteurs en particulier. Le premier d'entre eux ? Le bâtiment. L'objectif est de limiter l'emploi de travailleurs détachés étrangers.

Une charte discriminante ?

Pour la CFDT et la Chambre de commerce et d'industrie, cette préférence corse permettrait de diminuer le chômage sur l'île. La charte pour l'emploi est cependant facultative. Les entreprises corses n'ont pas obligation de l'adopter. Mais pour le patronat, la démarche est jugée discriminante. Selon le Medef, "les entreprises ont besoin de souplesse et de liberté. C'est donc une démarche absurde". Et d'affirmer : "Ce n'est pas en contraignant l'emploi qu'on recréera des emplois". Cette préférence régionale est d'ailleurs jugée illégale par le préfet de l'île qui menace les entreprises qui l'appliqueront de poursuites civiles ou pénales.

Le JT
Les autres sujets du JT
La victime, âgée de 50 ans, a été la cible de deux tireurs lundi 29 mai 2017 au niveau d\'un parking situé dans le quartier Saint-Joseph à Ajaccio (Corse-du-Sud).
La victime, âgée de 50 ans, a été la cible de deux tireurs lundi 29 mai 2017 au niveau d'un parking situé dans le quartier Saint-Joseph à Ajaccio (Corse-du-Sud). (GOOGLE MAPS)