"Mes frères et moi avons dû descendre nous-mêmes le cercueil dans le caveau" : un homme porte plainte contre une société de pompes funèbres

Le jour de l'enterrement à Condé-sur-l'Escaut (Nord) début août, aucun porteur ni maître de cérémonie ne s'est présenté.

Un cimetière dans le Nord, à Ronchin (photo d\'illustration)
Un cimetière dans le Nord, à Ronchin (photo d'illustration) (MAXPPP)

Un homme de 40 ans, originaire du département du Nord, a décidé de porter plainte contre la société de pompes funèbres PFG, après avoir été contraint de mettre en terre lui-même le cercueil de son père, rapporte mercredi 14 août France Bleu Nord. Le jour de l'enterrement, le 3 août, alors que le cercueil arrive au cimetière de Condé-sur-l'Escaut, près de Valenciennes, aucun porteur ni maître de cérémonie n'est présent, alors que le défunt avait souscrit un contrat avec la société.

"J'ai improvisé moi-même une cérémonie. J'ai fait avancer le véhicule. Les marbriers nous ont prêté deux cordes, et mes deux frères et moi avons dû descendre nous-mêmes le cercueil dans le caveau", a expliqué à France Bleu Nord Richard Bruyère, l'un des fils.

J'ai failli tomber moi-même dans le caveau. Je n'étais pas du tout préparé à cela, avec la peine que je pouvais ressentir.Richard Bruyère

La famille se dit traumatisée par les événements. "Mon frère s'est fait prescrire des médicaments parce qu'il ne dort plus", raconte encore Richard Bruyère, qui a décidé d'assigner en justice PFG.

Contactée par France Bleu Nord, l'entreprise de pompes funèbres assure avoir saisi son service juridique pour dédommager la famille. Elle accuse par ailleurs un prestataire extérieur, un sous-traitant nordiste, de ne pas avoir missionné le personnel prévu. Pour l'avocat de la famille Bruyère, Me Stéphane Dominguez, cet argument n'est pas tenable. "Quand bien même cette société tiers existe, juridiquement et moralement, l'entreprise PFG s'était engagée contractuellement auprès de mes clients à tout faire pour une prestation dans le respect de la dignité humaine", a-t-il regretté.