Matignon : mort d'un gendarme de la Garde républicaine

Un gendarme de la Garde républicaine a été retrouvé mort, au matin du lundi 5 novembre, dans les jardins de l'hôtel de Matignon (Paris). La thèse du suicide est la piste privilégiée.

FRANCE 3

Après la mort d'un gendarme de la Garde républicaine, retrouvé dans les jardins de l'hôtel Matignon (Paris) lundi 5 novembre, la journaliste Nathalie Perez fait le point sur les avancées de l'enquête. "Des gendarmes ont retrouvé leur collègue allongé dans les jardins de Matignon, son arme de service posée à côté de lui. Il s'agit d'un gendarme de 45 ans, marié, père de famille. Il était affecté à la sécurité de Matignon depuis une dizaine d'années", rapporte Nathalie Perez.

Un manque d'effectif et un volume horaire trop important pointés du doigt

"Cette affaire intervient dans un contexte bien particulier. Depuis plusieurs mois, il y a une vague de contestation chez les gendarmes de Matignon. Ils se plaignent du manque d'effectifs et d'un volume horaire beaucoup trop important. C'est pour l'instant la thèse du suicide qui est privilégiée, mais une enquête a été ouverte par la direction générale de la gendarmerie et le parquet de Paris", conclut la journaliste Nathalie Perez.

Des gendarmes stationnent devant l\'Hôtel de Matignon, le 21 novembre 2011. 
Des gendarmes stationnent devant l'Hôtel de Matignon, le 21 novembre 2011.  (AFP)