INFO FRANCE BLEU BEARN | Décès à la maternité d'Orthez : le procès de l’anesthésiste pour "homicide involontaire" se tiendra le 6 février 2020 à Pau

Helga Wauters était ivre, lorsqu’elle est intervenue dans le bloc opératoire pour une césarienne fin septembre 2014.

L\'anesthésiste belge, Helga Wauters accompagnée de son avocate, Florence Hegoburu, lors de sa comparution à Pau, le 14 octobre 2014.
L'anesthésiste belge, Helga Wauters accompagnée de son avocate, Florence Hegoburu, lors de sa comparution à Pau, le 14 octobre 2014. (IROZ GAIZKA / AFP)

Le procès de l’anesthésiste, Helga Wauters, pour "homicide involontaire" après la mort d’une patiente enceinte à la maternité d’Orthez dans les Pyrénées-Atlantiques il y a six ans, se tiendra le 6 février 2020 devant le tribunal correctionnel de Pau, révèle France Bleu Béarn ce lundi 30 septembre.

La praticienne comparaîtra seule

Arrivée de Belgique quelques semaines auparavant, l’anesthésiste, alcoolique chronique, était ivre, lorsqu’elle est intervenue dans le bloc opératoire pour une césarienne fin septembre 2014. Elle avait intubé la jeune femme de 28 ans, Xinthia Hawke, mais le tuyau est entré dans l’œsophage au lieu de la trachée. Malgré les signes d’asphyxie, elle n’a pas su réagir.

En arrêt cardiaque, la patiente qui était à la clinique Labat d’Orthez avait été transférée à l'hôpital de Pau, où elle était morte. Son bébé avait été sauvé. L’hôpital et la clinique n’ont pas été mis en examen dans cette affaire.