Marseille : un homme fonce intentionnellement sur deux Abribus, tuant un piéton

Le conducteur d'un utilitaire a volontairement foncé sur deux Abribus dans deux quartiers de Marseille, faisant un mort et un blessé léger. Un homme de 35 ans a été interpellé sur le Vieux-Port. La "piste psychiatrique" est privilégiée, selon le procureur.

Des policiers inspectent un Abribus percuté par un homme qui a été interpellé, lundi 21 août 2017 à Marseille.
Des policiers inspectent un Abribus percuté par un homme qui a été interpellé, lundi 21 août 2017 à Marseille. (BORIS HORVAT / AFP)

Le conducteur d'un utilitaire vraisemblablement volé a foncé volontairement sur deux Abribus dans les 13eme et 11ème arrondissement de Marseille faisant un mort et un blessé léger, lundi 21 août, dans la matinée.

>> Suivez notre direct

La piste psychiatrique privilégiée 

Il ne s'agirait pas d'un acte terroriste et l'enquête "s'oriente plutôt vers une piste psychiatrique", a déclaré le procureur de la République de Marseille Xavier Tarabeux. "Il n'y a aucun élément permettant en l'état de qualifier cet acte d'acte terroriste, a-t-il précisé. On a retrouvé sur lui un courrier en lien avec une clinique psychiatrique et l'on s'oriente plutôt vers cette piste."  Le suspect suivait d'ailleurs une thérapie dans un établissement psychiatrique de Marseille, a indiqué le procureur.  

La victime est une femme 41 ans, morte des suites de ses blessures. Elle a été percutée dans le 11e arrondissement. Peu avant, l'homme avait foncé de manière intentionnelle sur des piétons dans le 13ème arrondissement.

Le conducteur interpellé sur le Vieux-Port

Le conducteur a été interpellé vers 10 heures sur le Vieux-Port, grâce à des témoignages.  Il a été identifié, a appris franceinfo de source policière. Il est de nationalité française. L'homme âgé de 35 ans, est connu des services de police pour des affaires de vol, de trafic de stupéfiants et de port d'armes. Il est, en revanche, inconnu des services de renseignements. 

Le président LR de la Région Provence-Alpes-Côtes d'Azur (Paca), Renaud Muselier, a immédiatement réagi sur Twitter. "Je veux féliciter les fonctionnaires de la BAC pour leur efficacité. Pensée émue pour les victimes", a-t-il réagi.