Marseille : un homme blesse trois personnes par arme blanche avant d'être neutralisé par la police

L'agression s'est produite mardi après-midi à proximité de la Canebière. Dans sa fuite, le suspect a ouvert le feu sur les forces de l'ordre qui ont riposté, le touchant mortellement.

Les secours à Marseille après l\'agression au couteau de plusieurs passants mardi 19 février 2019. 
Les secours à Marseille après l'agression au couteau de plusieurs passants mardi 19 février 2019.  (BORIS HORVAT / AFP)

La police a été appelée mardi 19 février à 16h45, à Marseille, pour un homme qui agressait des passants à l'arme blanche rue de Rome, dans les environs de la Canebière, a appris franceinfo de source policière.

Le pronostic vital des blessés n'est pas engagé. En tout, "il y a trois blessés, une quatrième par un éclat de balle. La gravité pour les quatre blessés ne semble pas mettre en risque leur vie. L’auteur des faits est connu, identifié et neutralisé", a précisé le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, sur franceinfo.

"À ce stade, le procureur de Paris ne s’est pas saisi", a indiqué le ministre de l’Intérieur. Il s'agit d'un "acte de droit commun", selon le procureur de la République de Marseille. "Il n'y a rien qui permette, pour l'instant, de le considérer comme un acte terroriste mais on continue à vérifier", a-t-il affirmé au cours d'une conférence de presse mardi.

Un homme défavorablement connu de la justice

Repéré par la Bac (brigade anti-criminalité), l'agresseur a été poursuivi par une équipe en voiture. Il a alors lâché son couteau et a ouvert le feu en direction des forces de l'ordre, qui ont riposté. Gravement touché par balle, il est mort des suites de ses blessures.

Il s'agit d'un homme sans domicile fixe, né en 1983, connu de la justice pour des affaires de droit commun, dont une affaire de meurtre en 2003. "Il a assassiné son père, précise le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, invité de franceinfo, mardi soir. Il est resté 14 ans en prison pour cela". Il est en revanche inconnu du renseignement territorial.

Le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin ainsi que le procureur de la République se sont rendus sur place. La Canebière a été coupée sur plus de 300 mètres mardi soir à 18 heures.