Cet article date de plus de six ans.

Marée noire au Bangladesh : "Tout l'écosystème a été contaminé"

Malgré les démentis du gouvernement bangladais, les associations écologistes présentes sur le terrain affirment que le site des Sundarbans, la plus grande mangrove du monde, est bien menacé par la marée noire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Le fioul s'est dispersé dans toute la mangrove, laissant des traînées noires sur les rives de la jungle © Gilles Bonugli Kali)

 Un bateau accoste le ponton en bois toujours recouvert de pétrole. Le pétrolier qui a fait naufrage il y a dix jours se trouve à quelques mètres. Ses cales sont vides. Ses 350.000 litres de pétrole se sont dispersés sur 100 kilomètres carrés. Les pieds nus de Sheik Islam en sont la preuve. Il a dû enlever ses chaussures pour en nettoyer les traces toxiques. Il préside l'association "Sauver les Sundarbans" et est très en colère contre le gouvernement : "Même le ministre des transport raconte n'importe quoi, je suis désolé de dire ça. Il affirme qu'il n'y a aucun dommage pour les Sundarbans. C'est juste politique, mais là on n'est pas dans la politique, on est dans la pratique. Nous, on a vu les dégâts. Parce qu'on parle d'un site classé à l'UNESCO : on ne pourra jamais le reconstruire, même en mille ans on ne pourrait pas refaire un Sundarbans!"

"Le fioul s'est répandu partout. Les arbres sont noirs"

Sheik Islam n'a aucun doute. Cette marée noire va entrainer une catastrophe écologique. Zair Hossain l'accompagne à une conférence de presse improvisée. Lui aussi travaille pour cette association : "On est partis du port de Mongla et on a vu le fioul. Il s'est répandu partout. Les arbres sont noirs. Il y a cet arbre. "Kutchuripana" Il pousse dans l'eau. Et bien ils sont tous noirs. Je crois que l'eau et tout l'écosystème ont été contaminés par le fioul."

Avis partagé par Sharif Jamil qui organise cette conférence : "Les Sundarbans  sont un trésor unique au monde. Le site est classé à l'UNESCO. C'est  la plus grande mangrove du monde. L'écosystème est extrêmement riche. Il y a des espèces rares ici comme des papillons qu'on croyait disparus depuis 70 ans et bien on en a trouvés dans la forêt. Il y a le tigre du Bengale, c'est une espèce menacée".

Les Sundarbans abritent aussi les dauphins d'Irrawady. Un seul a pour le moment été retrouvé mort. L'Unesco a conseillé au gouvernement bangladais de faire appel à son fonds d'urgence. Mais l'organisation internationale n'a encore reçu aucune demande.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.