Cet article date de plus de huit ans.

Luka Rocco Magnotta est passé par la région parisienne

La police pense qu'il aurait pu partir de la gare routière internationale de Bagnolet, où il a séjourné ce week-end.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Luka Magnotta, meurtrier présumé d'un étudiant chinois, quitte l'aéroport de Montréal (Canada), le 26 mai 2012. (INTERPOL)

Luka Rocco Magnotta, le Canadien de 29 ans soupçonné d'avoir tué et dépecé un étudiant chinois à Montréal, est toujours introuvable lundi 4 juin. Mais les enquêteurs sont sur la piste d'une fuite en autocar depuis la gare internationale de Paris. L'AFP a révélé dimanche qu'il avait dormi dans un hôtel de Bagnolet, en Seine-Saint-Denis, à proximité de cette gare. Plusieurs témoignages avaient fait état de sa présence en région parisienne les jours précédents.

La police, alertée par un témoin, s'est rendue samedi dans cet hôtel. Le suspect avait quitté sa chambre, dans laquelle les enquêteurs ont retrouvé des affaires, dont des revues pornographiques et des sacs vomitoires de la compagnie aérienne empruntée par le suspect entre le Canada et la France.

Des cars vers toute l'Europe

"Les policiers sont passés" à la gare routière internationale de Paris, a confié à l'AFP un employé d'Eurolines, qui ne souhaite pas être cité. Cette compagnie d'autocars dessert des destinations en France et partout en Europe à partir de cette gare. Selon 20 Minutes.fr, il pourrait avoir quitté la France pour rejoindre la capitale allemande Berlin.

"Nous ne sommes pas habilités à demander les papiers d'identité pour un voyage en Europe, sauf pour l'Angleterre. S'il s'est enregistré sous une fausse identité et qu'il a payé en liquide, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin...", a-t-il commenté.

Le tueur, dangereux, pourrait être armé

"Les enquêteurs sont certains que le dépeceur est ou a été en Ile-de-France et particulièrement à Paris depuis au moins vendredi", a précisé une source. Selon Le Figaro, les policiers seraient parvenus à retracer son itinéraire en Ile-de-France grâce à son téléphone portable. Ils redoutent que Magnotta soit armé.

Selon des témoins cités par Le Parisien, le suspect est aussi passé dans le quartier des Batignolles, dans le 17e arrondissement de Paris. Un homme l'aurait aussi hébergé chez lui à Clichy-la-Garenne, dans les Hauts-de-Seine, avant de découvrir l'identité de son invité grâce aux avis de recherche diffusés par la police. Les enquêteurs sont particulièrement actifs, l'individu étant considéré comme très dangereux et susceptible de récidiver. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.