Loiret : un mineur en garde à vue après une fausse alerte à la bombe dans un collège

Un mineur a été placé en garde à vue mercredi 20 octobre après une fausse alerte à la bombe dans un collège de Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret).

Article rédigé par
avec France Bleu Orléans - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Saint-Jean-de-la-Ruelle (Loiret). (GOOGLE MAPS)

La procureure de la République d'Orléans a annoncé mercredi 20 octobre qu'"un mineur a été interpellé et placé en garde à vue" après une fausse alerte à la bombe le matin même au collège Max-Jacob de Saint-Jean-de-la Ruelle (Loiret), près d'Orléans. C'est la sûreté départementale du Loiret qui a procédé à l'interpellation.

L'appel malveillant a été adressé à l'établissement à 11h42, au moment où Latifa Ibn Ziaten, mère de la première victime de Mohamed Merah, donnait une conférence. Cette fausse alerte a entraîné l'évacuation de 300 élèves et 30 membres du personnel, rapporte France Bleu Orléans. Tout l'établissement a été fouillé.

Une enquête est ouverte

Une enquête a été ouverte des chefs de "menace de destruction par un moyen dangereux pour les personnes" et "apologie du terrorisme". Les investigations ont été confiées à la direction territoriale de la police judiciaire. Selon les informations transmises par le parquet, l'adolescent n'est pour l'instant pas mis en cause pour une autre alerte à la bombe, survenue mardi au lycée Benjamin-Franklin d'Orléans. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.