Lila, 3 ans, enlevée par son père parti faire le djihad en Syrie ?

Magalie Laurent, 35 ans, en appelle aux autorités françaises : elle soupçonne son ex-mari d'être parti faire le djihad en Syrie, en emmenant leur fille de 3 ans et demi, Lila. Le dernier mail envoyé par cet homme d'origine tunisienne aurait été écrit, selon les enquêteurs, depuis le sud de la Turquie, à la frontière syrienne.

(La petite Lila, 3 ans, a disparu pendant les dernières vacances scolaires © Radio France)

Plusieurs signes avaient déjà alerté Magalie Laurent depuis début 2014 : une pratique de plus en plus radicale de l'Islam, des propos en faveur du djihad et des attentats de Charlie Hebdo. Mais ces derniers temps, le comportement de son ex-mari s'était normalisé.

Alors quand il annonce qu'il part chez ses parents en Tunisie avec Lila pour les vacances, Magalie ne se méfie pas. Plus la semaine passe, plus les nouvelles se font rares, jusqu'à un message via internet vendredi dernier, envoyé depuis la Turquie, où il lui souhaite "qu'Allah lui donne patience dans cette immense épreuve" .

A LIRE AUSSI  ►►► Une nouvelle campagne-choc pour éviter de nouveaux départs au djihad

Aujourd'hui, Magalie n'a plus qu'un espoir : que l'homme et l'enfant n'aient pas encore franchi la frontière syrienne : "Elle doit être dans un enfer, s'alarme-t-elle. D'être dans un milieu avec une telle violence, un changement aussi radical de culture... Elle ne doit rien comprendre."

"Ma fille doit être dans un enfer", témoigne Magalie Laurent, au micro de Cécile Bidault de France Bleu Nord
--'--
--'--

L'appartement du père a été perquisitionné

L'avocat lillois Franck Berton, qui défend la jeune femme, demande au parquet anti-terroriste de se saisir du dossier et à la France d'intervenir, en lien avec la Turquie : "Il faut qu'un avis de recherches soit lancé, que les photos de la petite fille soient partout et qu'on la ramène sur le territoire national", insiste-t-il. Magalie se tourne, elle aussi, vers l'Etat français : 

"S'il vous plaît, retrouvez-la. Cette petite fille est en danger. Il n'y a que vous qui pourrez m'aider à la retrouver."

La police a perquisitionné l'appartement du père, à Nanterre, et a saisi son ordinateur, ainsi que des livres religieux. Une plainte a été déposée pour enlèvement d'enfant en lien avec une entreprise terroriste.