Foudre : Le témoignage d'un homme frappé par un éclair

Une équipe de France 2 a rencontré un homme considéré comme un miraculé.

France 2

Ses médecins le disent, Hassen Chikhaoui est un miraculé. Ce chauffeur routier varois n'oubliera jamais la matinée du 1er avril 2010. À 5h du matin, il attend devant son travail avec des collègues. L'orage gronde puis semble se calmer, alors Hassen sort de son abri, et entend une grosse détonation. "J'ai regardé en l'air, entre temps j'avais la foudre qui me passait dans le corps. J'avais les bras écartés, j'ai essayé de taper dans mes mains mais je n'arrivai pas. En regardant le ciel, je me suis dit 'Au revoir, je pars'. Une seconde après, je me suis retrouvé par terre", raconte-t-il.

Brûlure au premier degré

Ses collègues voient alors Hassen se faire projeter de deux mètres par la foudre. Les médecins vont constater une brûlure au premier degré en forme d'étoile à l'épaule gauche, mais aucune séquelle. Pour eux, le chauffeur a eu beaucoup de chances, la foudre n'a fait que l'effleurer. Il peut reprendre le travail, mais non sans traumatisme les premiers temps. Il tremble à chaque orage. "Deux à trois fois par an, je vais à Notre-Dame-de-la-Garde à Marseille, pour brûler un cierge. Pour remercier que je sois encore là".

Le JT
Les autres sujets du JT