Cet article date de plus de huit ans.

Le ravisseur présumé de Rifki a reconnu "un geste déplacé" avant le rapt

Le ravisseur présumé du petit Rifki, 4 ans, enlevé samedi à Rennes et retrouvé dimanche en Gironde a reconnu avoir eu "un geste déplacé" envers Riki avant le rapt.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le petit Rifki, disparu samedi à Rennes, a été retrouvé dimanche à Libourne © Radio France | Police Nationale)

Le ravisseur présumé du petit Rifki, 4 ans, enlevé samedi à Rennes et retrouvé dimanche en Gironde, devrait être déferré ce mardi après midi au parquet de Rennes et présenté à un juge d'instruction. L'homme qui fait déjà l'objet de poursuites pour agressions sexuelles sur un autre mineur de 15 ans a reconnu avoir eu "un geste déplacé" envers Riki avant le rapt. Il nie en revanche tout attouchement au cours de son trajet avec l'enfant.

"Il n'est pas allé au contact de l'enfant, c'est l'enfant qui accidentellement dans la même pièce s'est retrouvé à son contact en jouant avec son téléphone" , affirme l'avocate du suspect, Me Emmanuelle Kahn-Renault. "Il s'est retrouvé en contact avec lui, et là, effectivement, il a eu un geste déplacé."

"C'est quelqu'un qui est complètement déraciné, déboussolé et perturbé" - Me Emmanuelle Kahn-Renault, avocate du ravisseur présumé

À lire aussi ►►► Le petit Rifki retrouvé en Gironde, son ravisseur présumé interpellé

                    ►►► Le petit Rifki n'évoque "aucune violence"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.