Cet article date de plus de dix ans.

La caissière de Cora reste accusée de vol par sa hiérarchie

Elle risquait de perdre son emploi après avoir récupéré un bon de réduction abandonné par une cliente.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Anne-Marie Costa, caissière au magasin Cora de Mondelange (Moselle), donne une conférence de presse, le 27 octobre 2011 à Mondelange. (KARIM SIARI / LE REPUBLICAIN LORRAIN / MAXPPP)
On la croyait "sauvée" par Facebook et Twitter, mais la partie n'est toujours pas gagnée pour la caissière du supermarché Cora de Mondelange (Moselle). Elle ne risque plus d'être licenciée, mais reste accusée de vol par sa direction, selon nos confrères de France 3 Lorraine. La CGT annonce vouloir engager des poursuites contre l'enseigne et continue de demander le départ du directeur du magasin.

Petit rappel des faits : début octobre, Anne-Marie, caissière et élue CGT au comité d'entreprise, ramasse un ticket abandonné par un client. Au dos figure une offre pour un sandwich gratuit dans un fast-food. Le soir même, sa direction porte plainte pour vol, considérant que ce ticket est sa propriété.

L'histoire scandalise bon nombre d'internautes, qui fustigent l'attitude de la direction sur la page Facebook de l'entreprise. Le soir, ils peuvent crier victoire : Cora annonce renoncer aux poursuites. Depuis, le groupe a publié une vidéo dans laquelle des salariés défendent l'enseigne. Elle a été très mal accueillie, que ce soit sur Facebook ou sur YouTube.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Faits-divers

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.