Procès : René Galinier regrette d'avoir tiré sur les deux cambrioleuses

France 3 revient sur le procès de René Galinier qui s'est ouvert mercredi 1er juillet à Montpellier.

FRANCE 3

Le procès de René Galinier s'est ouvert mercredi 1er juillet à Montpellier. Ce retraité de 78 ans est jugé pour avoir grièvement blessé par balle deux jeunes cambrioleuses. Mercredi matin, le septuagénaire a présenté ses regrets. En 2010, alors qu'il fait la sieste, il est réveillé par deux jeunes filles âgées de 18 et 11 ans qui se sont introduites chez lui par effraction. Il saisit alors son fusil de chasse et ouvre le feu.

Panique ou acte volontaire ?

Grièvement blessées, les deux jeunes filles d'origine serbe qui vivent en Italie reconnaissent être entrées chez le vieil homme pour le voler. Mais pour l'accusation, René Galinier n'était pas en état de légitime défense. Il est aujourd'hui poursuivi pour une double tentative d'homicide volontaire. Pour son avocat, c'est la panique qui explique le geste du retraité. L'homme encourt une peine de 30 ans de prison, mais dans ce type d'affaires, la justice accorde généralement des peines beaucoup plus modérées. Les jurés de la cour d'assises de l'Hérault rendront leur verdict vendredi soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
(FRANCE 3)