Procès Kulik : Willy Bardon a tenté de mettre fin à ses jours

S'il était condamné dans l'affaire Élodie Kulik, Willy Bardon avait menacé de se suicider. Il a mis sa menace à exécution vendredi 6 décembre, à l'annonce du verdict.

FRANCE 3

Au pied du palais de justice d'Amiens (Somme), les secours se pressent autour de Willy Bardon, vendredi 6 décembre. Condamné à 30 ans de réclusion criminelle, il a tenté de se suicider à l'énoncé du verdict, laissant ses avocats sous le choc. Dans le box, Willy Bardon s'était montré très abattu, jusqu'à ce qu'il porte quelque chose à sa bouche, sans doute un pesticide selon le procureur. Il avait pourtant été fouillé avant l'audience.

"Justice a été rendue"

Dix-sept ans après l'enlèvement, le viol et le meurtre d'Élodie Kulik, la cour d'assises de la Somme a jugé que Willy Bardon faisait partie du groupe qui a agressé la jeune fille de 24 ans. "Justice a été rendue", a déclaré, ému, Jacky Kulik, le père de la victime. Tout au long du procès, Willy Bardon avait clamé son innocence. Seule preuve matérielle contre lui, l'appel de détresse d'Élodie Kulik aux pompiers le soir du drame. Cinq témoins disent avoir reconnu la voix de Willy Bardon. Les avocats de ce dernier ont décidé de faire appel. "Condamné pour le viol et acquitté pour le meurtre, ça n'a pas de sens", selon Gabriel Duménil, avocat de Willy Bardon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le palais de justice d\'Amiens le 17 août 2012. 
Le palais de justice d'Amiens le 17 août 2012.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)